C’est le calendrier écologique qui détermine la chronologie des interventions.

⁃    Travaux forestiers (Octobre à Mars) : veiller à la sécurité des usagers.
Ces travaux sont effectués en tenant compte des espèces végétales et animales présentes sur les îles pour ne pas mettre en péril leur cycle biologique (nidification, floraison).

→ La remise au gabarit des pistes carrossables :
Les îles d’Hyères des sites naturels protégés ouverts au public, et reçoivent chaque année environ un million de visiteurs. Le public doit pouvoir évoluer en toute sécurité à pied ou à vélo, et en cas d’accident ou d’incendie, les moyens d’intervention doivent pouvoir circuler dans de bonnes conditions. Pour cela il faut entretenir un gabarit de 4m de largeur sur 4m de hauteur en procédant à un débroussaillage sélectif et un élagage soigné. Une attention particulière est apportée à conserver visuellement le caractère naturel et sauvage.
→ La sylviculture :  dépressage et éclaircies de pinèdes d’ombrage en arrière plage.
→ Le traitement des arbres dangereux (fragilisés ou renversés lors des coups de vents hivernaux).
→ Travaux DFCI en espace protégé, avec contraintes écologiques (nidification).
→ Entretien des mares permanentes : maintenir une diversité d’habitats et d’espèces.


⁃    Cicatrisation et aménagements (Avril-Mai) : permettre la cicatrisation de milieux dégradés.
Ces travaux consistent en la mise en place de clôtures en châtaignier brut non traité ou bois flotté, sur des zones sensibles soumises à diverses agressions, humaines ou naturelles (ruissellement, embruns pollués, piétinement) . Ainsi protégées, ces espaces pourront être revégétalisés par le Parc National avec des espèces halophiles ( tolérantes aux embruns marins)  et formeront un rideau protecteur permettant la recolonisation du milieu par la végétation.
A signaler que les végétaux se développant sur ces milieux sont parmi les plus fragiles et protégés .

⁃     Gestion des invasives : maintenir la diversité biologique.

Porquerolles comporte une population significative d’eucalyptus. Il s’agit d’une espèce exotique adaptée au climat méditerranéen, importée pour des raisons ornementales, organoleptiques, ainsi que pour sa capacité à assécher les zones humides. Aujourd’hui, il est considéré comme une espèce invasive car il tend à supplanter des espèces indigènes par sa croissance très rapide et sa faculté à stériliser le sol. Il est important de limiter sa prolifération (et non de l’éradiquer). Pour cela un mode opératoire à été mis en place : les sujets présents à proximité des pistes sont abattus et le bois sert au chauffage aux habitants de l’île. Lorsque les sujets sont situés en pleine forêt, on pratique une dévitalisation, qui consiste a faire mourir l’arbre sur pied. Cette technique présente divers avantages :
→   On limite l’impact sur la végétation environnante car l’arbre va se démanteler progressivement
→   Le bois mort sur pied sert d’habitat à une multitude d’organismes (insectes, oiseaux, chauve-souris) et favorise la biodiversité, on peut parler de niche écologique.

Ces travaux font partie du programme INVABIO, régis par l’organisme européen Natura 2000.

⁃    Gestion, surveillance (Juin à Septembre)

→  Obligations légales de débroussaillement (OLD) : Débroussaillement annuel de sécurité, au fil, autour des principaux lieux d’habitation et des sites les plus fréquentés (Fort Ste Agathe, moulin du bonheur, village de Port Cros) pour limiter les départs de feu.
→  Entretien des sentiers pédestres des crêtes.
→ Gestion du bois de chauffage destiné aux habitants.
→ Participation au plan de fermeture des massifs forestiers : en période estivale, la préfecture détermine selon différents paramètres (secheresse, hygrométrie, fréquentation, disponibilité des moyens d’intervention) la restriction de l’accès aux massifs forestiers. Les Casques Verts participent à ce dispositif, en gérant les accès de la partie Est de Porquerolles.
→ Gestion et entretien des mises en défens selon les dégradations occasionnées par la fréquentation.
→ Fauchage d’entretien de parcelles (dépressions humides d’arrière plage) accueillant des plantes patrimoniales : Nivéole élégante, Isoète de Durieu, Dauphinelle de Requien, etc.

 

Ecrivez-nous !

Association Casques Verts
2, rue Crivelli - 83400 Hyères
Téléphone +33 4 94 01 31 40
Poquerolles +33 4 94 58 30 68